Parfum fleuri pour un thé notes exotiques

La tradition du thé fleuri (Huacha) est très ancienne en Chine où l’on mêle depuis des millénaires les fleurs fraiches et opulentes (jasmin, osmanthus, rose, fleur d’oranger, chrysanthème) aux feuilles de thé verts, bleu-vert ou noirs. Les thés noirs fleuris sont délicats, élégants et se marient parfaitement avec le caractère acidulé et fruité du chocolat. Les thés verts fleuris se dégustent avec les desserts (mousse de fruits rouges, tarte tatin, pâte de coing).

tasse de thé

Dans tous les pays producteurs, les passionnés ont eu l’idée et l’audace d’utiliser la fragrance des fleurs pour parfumer les feuilles fraiches de thé. Avec souvent beaucoup de créativité et de poésie…

Quelques thés aux fleurs parmis les plus réputées

Le thé parfumé aux fleurs de Lotus

Au Vietnam, on peut trouver des thés parfumés aux fleurs de chrysanthème, de jasmin, d’aglaia, mais également de lotus qui est le plus célèbre, le plus raffiné et le plus recherché.

Longtemps considéré comme le thé impérial, il fallait cueillir les fleurs qui se cachent sous les grandes feuilles sur les lacs tôt le matin. Ensuite, enlever les pétales et détacher les étamines, appelées "gao sen". Ensuite, on déposait une couche de feuilles de thé et par-dessus une couche d’étamines très parfumées et ainsi de suite qu’on laissait sécher. Pour obtenir un kilo d’étamines, il fallait un millier de fleurs de lotus.

Ou bien, à l’aide d’une barque, on allait le soir sur le lac déposer du thé au centre des fleurs qui se fermaient pour la nuit, et le lendemain on allait récupérer le thé qui avait absorbé toute la fragrance de la fleur, telle une offrande céleste !

Il existe maintenant d’autres procédés pour faire du thé parfumé aux fleurs de lotus. Le thé est disposé au milieu de la fleur laissée dans l’eau toute la nuit. Le thé sera ainsi vendu dans la fleur de lotus. Cette façon de faire très poétique est inspirée d’un procédé ancestral. Aujourd’hui, on trouve encore quelques familles autour du Lac de l’Ouest dans les villages de Quang Ba, Tây Hô et Nghi Tàm qui produisent du thé au lotus à partir des fleurs fraiches.

invitation au thé parfumé

En Corée du Sud, on produit encore le Yeonhyang Cha de cette même façon à partir des étamines de la fleur de lotus. En Inde, où le lotus sacré est la fleur nationale, elle est associée au mythe de la création. Elle est utilisée pour parfumer le thé et pour ses nombreux bienfaits reconnus par la médecine ayurvédique. Notre sublime thé vert bio Darjeeling Lotus est issu de cette technique qui apporte une infusion remarquable, intense et moelleuse à la saveur fleurie et raffinée de la fleur de lotus.

fleurs de jasmin
thé vert au jasmin

Le thé aux fleurs d'Osmanthus et de Jasmin

En chine, le thé parfumé aux fleurs fraîches "huacha" est une très ancienne tradition. Depuis la dynastie Song (962 -1279), on savoure le thé aux fleurs d’osmanthus à la saveur de fleurs enivrantes légèrement abricotées. Il s’agit de fleurs blanches très aromatiques qui proviennent principalement du comté de Guilin dont le nom signifie "la forêt d'osmanthus" mais le thé aux fleurs le plus ancien et le plus connu est le MO LI HUAN CHA, le thé au jasmin dont les fleurs fraîches aux arômes puissants imprègnent les feuilles de thé.

Tant que le thé n’est pas suffisamment aromatisé, il faut renouveler les couches de thé et de fleurs avec des nouvelles cueillettes de fleurs fraîches.

Notre merveilleux thé vert bio au jasmin traditionnel Mo Li Hua Cha est imprégné des fleurs fraîches de jasmin selon la méthode traditionnelle, sa saveur fleurie est d’une élégance rare. 

À partir de la dynastie Qing (1644-1911), on produit et consomme toutes sortes de thés aux fleurs : fleurs d’agrumes, de chrysanthème, de rose.

Thé à la rose

Dans l’ancienne Perse en Iran, c’est à partir des pétales d’une variété de rose sauvage à la saveur intense (Gol Mohammadi) qui ne pousse que dans certaines régions que l’on fait un thé délicieux.

Le thé à l'hemerocalle et aux Chrysanthèmes

À Taiwan, ce sont les fleurs d’un lis jaune, l’hémérocalle, que l’on appelait dans la Chine ancienne "la plante de la mère" ou la "libératrice de la tristesse". Cette fleur doit être cueillie tôt le matin puis mise à sécher et enfin mêlée au thé Oolong.

À Taiwan toujours, on trouve un peu partout du thé glacé parfumé aux fleurs de chrysan­thème fabriqué à partir d’un petit chrysanthème blanc (rien à voir avec le chrysanthème cultivé chez nous qui est toxique).

Délices de la fleur d'Oranger

On ne peut pas évoquer les fleurs sans penser au merveilleux bigaradier dont les fruits amers produisent la délicieuse fleur d’oranger et la si précieuse essence de néroli. Originaire des pentes de l’Himalaya, cultivé en Chine et en Asie Mineure il y a sans doute deux ou trois millénaires, il est arrivé en Sicile au XIème siècle et sa culture s’est répandue en Méditerranée au fil des siècles et des conquêtes!

Aujourd’hui, la fleur d’oranger résonne dans notre mémoire olfactive et gustative et nous rappelle les tisanes apaisantes de l’enfance, les exquises pâtisseries orientales, les navettes de la rue Sainte à Marseille, le café blanc iranien appelé l’AHWA BEIDA à l’eau de fleur d’oranger.

Dans de nombreux pays, la fleur d’oranger est rajouté au thé pour composer une boisson d’une grande délicatesse aux merveilleux bienfaits apaisants et digestifs. Pour créer une boisson métissée entre Asie et Orient, nous avons imaginé des fleurs d’oranger de la Méditerranée mêlées aux délicates feuilles et bourgeons du thé blanc bio Bai Mu Dan de Chine : une infusion unique à la douceur gourmande de la fleur d’oranger.

thé à l'hemerocalle
thé asie
.