Thé à la menthe : entre fraîcheur et tradition

La plus appréciée des plantes aromatiques, sa saveur fraiche douce ou intense se marie avec délice au thé vert mais aussi au thé noir, dans les tisanes, avec le rooibos, le maté. Ses vertus rafraichissantes et digestives sont appréciées dans le monde entier pour terminer un repas. Elle s’utilise fraiche ou séchée dans le thé, longuement infusée pour extraire ses saveurs incroyables. La menthe Nanah du Maroc est particulièrement adaptée pour la confection du thé touareg au gunpowder. Sa saveur est à la fois piquante et douce, fine et élégante, en compagnie de la menthe poivrée plus forte et soutenue, elles se complètent et s’harmonisent merveilleusement.

boisson menthe

La menthe et ses origines.

Connue depuis la nuit des temps, déjà utilisée par les égyptiens pour la fabrication de parfum, par les grecs anciens pour la fabrication de boissons, Pline conseillait de porter une couronne de menthe pour favoriser la concentration. Les Romains l'utilisaient pour aromatiser le vin.

La menthe est citée dans l’encyclopédie PHYSICA rédigée par l’abbesse HILDEGARDE DE BINGEN, dans laquelle les plantes occupent une place importante, elle évoque différents types de menthe (Mentha aquatica, Mentha arvensis, Mentha crispa) et leurs bienfaits sur la digestion.

Un moine poète auteur d’un traité sur les plantes écrivit au IXeme :

« Mais si quelqu’un peut énumérer au complet, les vertus, les espèces et les noms de la menthe, qu’il sache, c’est nécessaire, ou combien nagent de poissons dans la mer Rouge, ou combien Vulcain fait voler dans les airs d’étincelles jaillies des vastes fournaises de l’Etna ! ».

menthe

En 1753, Carl Linné donnait dans Species plantarum, une liste de dix espèces du genre Mentha : Mentha crispa, M. spicata, M. aquatica, M. piperita, M. gentilis, M. arvensis, M. canadensis, M. pulegium, M. cervina, M. canariensis.

Mais il existe aujourd’hui dans le monde plusieurs centaines variétés, d’espèces, de sous espèces de menthes ; on connait surtout la menthe douce (Mentha spicata) et notamment la menthe nanah du Maroc associée au thé gunpowder à la menthe, la menthe poivrée, plus fraîche et piquante (riche en menthol), la menthe verte ou menthe des champs (mentha arvensis).

On peut découvrir de nombreux cultivars aux saveurs originales (menthe chocolat, menthe bergamote, menthe citron, menthe fraise, menthe lavande), aux feuilles crépues (Mentha spicata ''crispa''), aux feuilles noires (mentha piperita ''nigra''), aux feuilles rondes (Mentha rotundifolia), aux feuilles argentées (Mentha longifolia), aux feuilles gauffrées etc.

Comment consommer de la menthe?

La menthe est une plante herbacée vivace, résistante, à la croissance rapide, elle pousse partout dans le monde (à partir du moment où il y a de la chaleur et de l’eau), aussi on la retrouve dans toutes les cuisines et boissons du monde.

Sa saveur fraîche, végétale, très rafraîchissante apporte une saveur incroyable dans la cuisine asiatique, indienne, marocaine, libanaise, anglaise….

Sans oublier dans les cocktails et les boissons, du mojito au sirop de menthe, en passant par le thé Touareg à la menthe.

Quels sont les bienfaits de la menthe?

La menthe possède de très nombreuses vertus, elle est depuis toujours reconnue pour ses propriétés intestinales et digestives, elle est tonique et rafraîchissante, idéale pour lutter contre le coup de fatigue après le repas. Fraîche, séchée, en huile essentielle la menthe est incontournable à la maison !

théiere

Menthe et sommeil

Tonifiante, dynamisante, la menthe peut empêcher le sommeil lorsque qu’elle est consommée le soir, elle est idéale le matin et après le déjeuner pour aider à la digestion et éviter la petite fatigue du début de l’après-midi.

boisson thé

Quel est l'origine de la menthe?

L’histoire du thé à la menthe remonte à la période de la guerre de Crimée et du blocus de la mer Baltique. Les anglais durent à ce moment-là chercher de nouveaux débouchés pour leurs thés, la Compagnie des Indes achemina les excédents de thés de ses comptoirs coloniaux via les ports de Tanger et de Mogador.

Le thé devint facilement accessible aux marocains, qui le trouvèrent très amer, mais avec de la menthe fraîche et beaucoup de sucre, ils en firent une boisson délicieuse qui s’étendit dans tout le maghreb, en Afrique subsaharienne et en Afrique de l'Ouest.

L’hiver très souvent lorsqu’il fait frais, aux vertus rafraîchissantes de la menthe, on préfère la force réconfortante de l’absinthe, il s’agit du thé chiba ou ch’hiba, préparé avec des feuilles d’absinthe fraîche.

Il n’existe pas de recette officielle, chaque famille marocaine possède sa propre recette de thé à la menthe, son propre dosage de menthe et de thé, le temps d’infusion, la quantité de sucre.

Dans la région de Fés, le thé est réputé plus léger, dans le sud le thé est fort car il est infusé plus longtemps alors que les Berbères du Haut Atlas ajoutent à la menthe de nombreuses herbes aromatiques (verveine, marjolaine, sauge, romarin) pour des saveurs encore plus intenses et des bienfaits plus nombreux. 

D’ailleurs, un proverbe marocain dit « le thé à la menthe doit être amer comme la vie, mousseux comme l’amour et sucré comme la mort »

.